Contribution de Mouvable à la concertation sur la desserte de la zone aéroportuaire (7 avril 2015)

Monsieur le Président,

Mouvable est une association qui rassemble le Conseil régional d'Aquitaine, le Conseil général de la Gironde et Bordeaux-Métropole sur leurs questions communes de transport et plus particulièrement sur l’intermodalité. Nous les accompagnons dans leurs analyses par une veille stratégique et des études menées en commun.

Dans cette articulation entre les réseaux, nos travaux ont particulièrement porté sur les déplacements entre l’agglomération et le reste du département et de la région, ainsi que sur les déplacements dans le secteur de la rocade de part et d’autre de celle-ci.

Sur ce sujet, nous souhaitons verser au dossier de concertation les synthèses des deux phases de l’étude que nous avons confié à l’a’urba  « Principes d’interconnexion des réseaux de transports en commun de l’agglomération bordelaise[1] » :

o   La phase 1 a analysé les flux de déplacements

o   La phase 2 propose des scénarios d’évolution de l’interconnexion des réseaux

Ces études mettent en évidence l’importance des déplacements dans le secteur aéroportuaire avec une forte dominante de déplacements domicile-travail. Elles montrent aussi que les origines – destinations de ces déplacements comportent majoritairement une partie de trajet radial et une partie circulaire, pour lesquels l’organisation actuelle des transports en commun n’apporte pas de réponse satisfaisante. L’étude propose un schéma s’articulant sur un réseau de liaisons concentriques de lignes de transports en commun proches de la rocade et en correspondances avec les principales lignes radiales départementales (TransGironde) ou régionales (Ter Aquitaine).

Ainsi émerge un arc de transports en commun potentiel : Gradignan Bersol – A 63 – CHR Haut Lévêque – Gare de Pessac Alouette Ter et tram B - Route du cap Ferret – Aéroport – Secteur Aéroportuaire de Mérignac Le Haillan.

Nos analyses partagent et sont en cohérence avec celles de Bordeaux-Métropole à savoir de mieux desservir ce secteur économique majeur de l’agglomération[2] et la plateforme aéroportuaire (cf. le marché d’études en cours portant sur « l’étude prospective de faisabilité pour la desserte en TCSP du secteur ouest extra rocade de l'agglomération sur un arc économique rive gauche »). Le renforcement de cette desserte est inscrite dans plusieurs documents cadre dont notamment le Schéma de cohérence territorial de l’agglomération bordelaise (SCoT[3]) et de plan local d’urbanisme (PLU 3.1) et s’inscrit aussi dans l’arc de la ville créative mis en évidence par l’a’urba dans l’Atlas 2012 de l’enseignement supérieur de l’agglomération bordelaise[4]. De même, la proposition  de l’atelier « PC3 - Réseau de transport collectif de l’agglomération bordelaise[5] » du Grenelle des mobilités s’appuie sur cet axe de transport entre la gare de l’Alouette et l’aéroport. La liaison périphérique concourt à une meilleure desserte locale nord-sud, trop peu structurée, et à une mise en relation de différentes radiales. Outre le secteur aéroportuaire, elle améliore la desserte du Campus (autre pôle majeur de l’agglomération). Les efforts portés sur l’amélioration du système de mobilité répondent aux objectifs de réductions de gaz à effet de serre[6].

Pour être efficace et inciter des usagers à utiliser les transports en commun, ce corridor de transports aux abords de la rocade nécessite que les TC soient prioritaires et puissent s’affranchir de la congestion routière, ce qui ne veut pas dire un site propre intégral, d’autres moyens de régulation étant possibles. De même cette préconisation ne préjuge ne rien du mode à utiliser (bus, car, systèmes guidés ou autre). Chaque articulation entre radiales majeures et cette ligne circulaire demande une attention particulière pour organiser méticuleusement les correspondances, véritable enjeu de ce projet. Le caractère prioritaire de cette ligne périphérique structurant doit aussi être assuré, le temps de parcours garanti constitue un autre enjeu majeur.

Mouvable n’a pas vocation à s’exprimer spécifiquement sur la desserte de l’Aéroport qu’elle n’a pas étudié mais souhaitait, par cette contribution, montrer que la  section à l’étude (Alouette-Aéroport) constitue un maillon d’une armature circulaire qui pourra se poursuivre  tant au Nord qu’au Sud. Ainsi, venant de l’extérieur de la Métropole, un usager pourra moyennant une seule correspondance trouver une ligne circulaire structurante dans l’extra-rocade pour atteindre son lieu de destination, son lieu d’emploi. Afin de démultiplier les origines-destinations possible, la section aujourd’hui à l’étude peut être le tronc commun de différentes lignes et sa rentabilité en sera ainsi renforcée.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération la plus distinguée.

Fait à Bordeaux, le 7 avril 2015.



[1] Mouvable - a’urba (2013-2014). Principes d’interconnexion des réseaux de transports en commun de l’agglomération bordelaise, phase 1 : diagnostic des déplacements. (cf. annexe 1)

[2] classé Opération d’Intérêt Métropolitain (OIM) par Bordeaux-Métropole

[3] Sysdau - a’urba (2014). SCoT de l’aire métropolitaine bordelaise (cf. annexe 1)

[4] a’urba (2013). Atlas 2012 de l’enseignement supérieur de la métropole bordelais (cf. annexe 2)

[5] Grenelle des mobilités (cf. annexe 3)

[6] Cf. annexe 1 : SRCAE et étude INSEE-DREAL.


Pièces annexes
Annexe 1 : Documents consultables

1.1. Mouvable - a’urba (2013-2014). Principes d’interconnexion des réseaux de transports en commun de l’agglomération bordelaise
o   Phase 1 : diagnostic des déplacements (annexe 1.1.1)
o   Phase 2 : scénarios d’évolution de l’interconnexion des réseaux (annexe 1.1.2)
Les synthèses de ces deux phases sont jointes à la présente contribution. Les rapports complets comme les deux synthèses sont téléchargeables sur le site de Mouvable : www.mouvable.fr (rubrique Etude).

1.2. Sysdau - a’urba (2014). SCoT de l’aire métropolitaine bordelaise

o   Document d'orientation et d'objectifs (annexe 1.2)
Les rapports complets sont téléchargeables sur le site du Sysdau : www.sysdau.fr (rubrique espace documentaire).

 1.3. DREAL Aquitaine – Région Aquitaine (2012) Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie (SRCAE)

Approuvé en 2012, le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie (SRCAE) est un  document stratégique partagé dont le processus d’élaboration a été nourri par une forte participation des aquitains. Il permet ainsi à l’ensemble des acteurs aquitains de disposer d’un cadre de cohérence « Climat, Air, Énergie » notamment les collectivités en charge d’un PCET.
Le SRCAE définit les grandes orientations et objectifs régionaux en matière de lutte contre le changement climatique, d’efficacité énergétique, de développement des énergies renouvelables terrestres et d’amélioration de la qualité de l’air.

Il est téléchargeable sur le site de la DREAL Aquitaine : http://www.aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/ (rubrique transition énergétique et climat)

 
 1.4. INSEE-DREAL (2013) Émissions de CO2 liées aux déplacements : les longs trajets, en voiture, pénalisent l’Aquitaine
La synthèse de cette étude jointe à la présente contribution, consultable et téléchargeable sur le site de l’Insee : www.insee.fr (rubrique thèmes / territoires / environnement / Aquitaine) (annexe 1.4)

Annexe 2 : Atlas de l’enseignement supérieur de l’agglomération bordelaise
L’atlas est téléchargeable sur le site de l’agence d’urbanisme : www.aurba.org Un extrait est joint à cette contribution (annexe 2.1).

Annexe 3 : Grenelle des mobilités
Cette démarche participative, initiée en 2012, porte une réflexion sur les mobilités à l’échelle de l’agglomération. Elle a pour objectif d'apporter des réponses inédites à la question politiquement urgente de la congestion automobile de la métropole bordelaise, en intégrant les sujets de la rocade, des contournements...

L’originalité de ce dispositif puise dans une méthode de travail labellisée « Grenelle » qui, tout en posant les bases d’une coproduction des réflexions, permette de mettre autour de la table les représentants des principales forces vives de la métropole (collectivités territoriales, Etat, employeurs, syndicats, associations et experts).

Après six mois de travaux intenses, le Grenelle des mobilités de la métropole bordelaise a rendu sa copie auprès de ses cinq commanditaires : l’Etat et les collectivités locales (région Aquitaine, conseil général de la Gironde, communauté urbaine de Bordeaux, ville de Bordeaux). Ce rapport collectif, fruit de la mobilisation des quelques 120 participants issus d’horizons divers (Etat, collectivités territoriales, entreprises, syndicats et vie sociale, associations, experts), a été rédigé par la « cellule » Grenelle de l’a-urba. Il s’articule autour d’une note synthétique en 20 principes consacrant une mobilité fluide, raisonnée et régulée et d’un programme d’actions en 18 mesures.

Ce rapport et la charte sont téléchargeables sur le site de l’agence d’urbanisme : www.aurba.org

Les 18 mesures :

6 programmes partenariaux stratégiques

PP1 Contrats employeurs – salariés – collectivités

PP2 Optimisation / Régulation de la rocade et du réseau routier principal

PP3 Réseau de transport collectif de l’aire métropolitaine (synthèse - annexe 3.1)

PP4 Grandes allées métropolitaines

PP5 Mobilité piétonne universelle

PP6 Schéma directeur d’accessibilité logistique

 

5 innovations de rupture

IR1 Agence des temps

IR2 À l’école sans voiture

IR3 Vélos à assistance électrique

IR4 Systèmes de mobilité mutualisés dans les nouveaux quartiers

IR5 Dispositif de financement de la mobilité

 

6 plans coordonnés des autorités publiques

PC1 Plan coordonné de covoiturage

PC2 Politique de stationnement

PC3 Plan coordonné vélos

PC4 Livraisons urbaines

PC5 Promotion renouvelée des transports collectifs (synthèse - annexe 3.2)

PC6 Contractualisation transports collectifs/urbanisme